sweet-314234_1280

Trop de sucre à l’Halloween?

le octobre 16 | dans Articles thématiques, Carousel, Flexslider | par | avec No Comments

La fête d’Halloween approche à grands pas. Une fête adorée par les enfants. On se déguise, on passe de porte en porte et on mange des bonbons. Beaucoup de bonbons! Serait-il préférable pour la santé des enfants d’en limiter la consommation?

La santé c’est l’équilibre

La santé ne se construit pas en une seule journée. C’est l’ensemble de ce que l’on mange sur une longue période qui permet de déterminer si une personne répond à ses besoins nutritionnels. Ainsi, ce que l’on mange à l’Halloween aura peu d’impact sur l’année entière. Lorsqu’on s’assure que la majorité du temps on mange des aliments nutritifs, il reste de la place pour les aliments moins nutritifs comme les bonbons. Tout est question d’équilibre.

Non à l’interdit

Aussi, dans la société où nous vivons, la nourriture est abondante et l’accès aux bonbons facile. Des bonbons, il y en a partout : aux caisses et dans les allées des dépanneurs, des pharmacies et des épiceries, sans compter ceux chez la coiffeuse, au garage, etc. Difficile d’y échapper. Les enfants y sont donc exposés dès leur plus jeune âge. Leur interdire d’en manger risquerait d’en rendre l’attrait encore plus grand. En effet, un enfant privé de bonbons pourrait adopter des comportements alimentaires malsains comme en surconsommer lorsqu’il aurait l’occasion d’en manger, se faire des réserves ou manger en cachette. L’Halloween est donc l’occasion idéale pour apprendre à nos enfants à consommer les sucreries de façon responsable. Comment s’y prendre alors?

L’astuce

Le jour de l’Halloween, lorsque vos enfants seront de retour de leur tournée, faites le tri avec eux et prenez le temps de jeter les bonbons ouverts ou à l’emballage abîmé. Ensuite, laissez-les manger autant de bonbons que désiré en leur assurant qu’ils pourront en manger à nouveau le lendemain. Lorsque la soirée est terminée, rangez les bonbons dans un endroit connu de votre enfant. Pas de cachette! Les jours suivants, les bonbons pourront être mangés en guise de dessert après les repas ou lors des collations lorsque les enfants le demandent. Il est fort probable que vos enfants oublient les bonbons ou les demandent moins souvent après une semaine. Pour le reste de l’année, offrez-leur régulièrement, aux deux semaines par exemple, de se prendre des bonbons pour dessert.

L’Halloween, c’est aussi l’occasion de passer du temps de qualité en famille. Sculpter des citrouilles, décorer, se déguiser ou cuisiner un repas spécial, gageons que ce sont ces moments qui resteront gravés dans la mémoire de vos enfants et non les bonbons récoltés.

Joyeuse Halloween!

 

 

Référence

Ellyn Satter Institute, The Sticky Topic of Halloween Candy, (en ligne), consulté le 5 octobre 2016.

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

« »

Scroll to top