_DSC4615 (1)

Pourquoi mes bananes mûrissent-elles trop vite?

le janvier 12 | dans Carousel, Flexslider, Mythes & réalités | par | avec No Comments

C’est la nouvelle année! Avez-vous commencé à mettre en application vos résolutions de 2014? Peut-être en avez-vous quelques-unes qui portent sur l’alimentation et sur l’activité physique, comme par exemple augmenter votre consommation quotidienne de légumes et de fruits.

Si c’est le cas, vous n’êtes pas les seuls! Et bien que nos intentions soient toujours bonnes, il arrive fréquemment que les fruits et légumes achetés dans le but de les consommer se retrouvent malheureusement à la poubelle parce qu’ils se gâtent facilement. Une situation bien classique : des bananes qui, en quelques jours, deviennent trop mûres et ne sont plus à notre goût pour être mangées en collation, dans les céréales ou sur une rôtie au beurre d’arachides. Qu’est-ce qui peut donc causer ce mûrissement aussi rapide?

Sachez que certains fruits mûrissent après la récolte alors que d’autres peuvent être mangés immédiatement puisqu’ils ne mûrissent plus. Les fruits qui continuent à mûrir produisent un gaz appelé éthylène. C’est ce gaz qui favorise le processus de mûrissement des fruits qui y sont sensibles seulement.

On appelle « fruits climactériques » les fruits qui libèrent de l’éthylène et qui continuent à mûrir après la récolte et « fruits non-climactériques » ceux qui ne mûrissent plus après la cueillette.

Fruits climactériques : Abricot, banane, kiwi, nectarine, papaye, tomate, prune, pomme, avocat, chérimole, goyave, melons, pêche, mangue, poire

Fruits non-climactériques : Agrumes, concombre, raisin, olive, fraise, bleuet, cerise, tamarillo, framboise, ananas, litchi

La banane est un fruit climactérique. Elle produit de l’éthylène et y est sensible. Si vous laissez vos bananes vertes près d’un autre fruit qui produit de l’éthylène comme des tomates, vos bananes mûriront plus vite puisqu’elles seront exposées à deux sources d’éthylène (l’éthylène qu’elles-mêmes produisent et le gaz produit par les tomates). Si vous voulez conserver vos bananes plus longtemps, éloignez-les des autres fruits climactériques.

Attention! Les légumes sont aussi sensibles à l’éthylène donc il vaut mieux les tenir loin des fruits au réfrigérateur afin d’éviter qu’ils se détériorent rapidement.

Truc de la diététiste : Malgré toutes vos bonnes précautions vos bananes sont devenues trop mûres à votre goût avant que vous n’ayez pu les manger? Pas d’inquiétude! Il suffit de vous en servir pour faire des muffins ou un pain gâteau aux bananes. La saveur prononcée des bananes bien mûre est parfaite pour ce genre de recette. Si vous n’avez pas le temps de les cuisiner tout de suite, mettez-les entières au congélateur et sortez-les quelques heures avant de faire votre recette pour leur laisser le temps de décongeler.

 

Références :
Les modes d’entreposage des légumes et des fruits, Extenso
Guide d’entreposage des fruits et légumes, L’Association canadienne de la distribution de fruits et légumes (ACDFL)
Guide des fruits et légumes, La santé au menu
Crédit photo : Clémence T.Lebeau
Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

« »

Scroll to top